FAMAS Index du Forum

FAMAS
Faction armée des makers assoiffés de sang

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'Orient en cinéma...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FAMAS Index du Forum -> Section Repos -> Atelier culturel
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MetalCréa
Vétéran


Inscrit le: 31 Juil 2011
Messages: 1 948

MessagePosté le: Mar 2 Aoû - 02:58 (2011)    Sujet du message: L'Orient en cinéma... Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Ce sujet est pour parler de différents films provenant de l’extrême orient (Chine, Corée, Japon, Thaïlande, Vietnam, Venezuela). Non, pas Venezuela.
J’en ai vu plusieurs et je crois que srideutch en a vu pas mal lui aussi.

The Man from Nowhere

Synopsis :
Un mec mystérieux trop d4rk (avec couette de cheveux sur l’œil pour faire plus d4rk) prends en charge une petite fille pauvre. Oui, je sais, vous allez me dire que c’est pas très vendeur mais je vous promets que ça en vaut le coup.

Appréciation générale
Hier, j’ai vu un film qui m’a bouleversé. Ça s’appelle «The Man from Nowhere». Il y a un moment du film où j’ai même (comme même) versé quelques larmes tant le jeu des acteurs était convaincant, particulièrement celui de la jeune fille. On ne peut rester indifférent à certains moments du film tellement la misère humaine est palpable. Ce qui m’a fait chialer, c’est le moment où la jeune fille parle au mec d4rk dans la ruelle. Vous verrez bien, c’est après qu’elle lui demande de rendre son mp3. C’est un beau monologue sur la solitude qui mérite d’être entendu.

Comme la plupart des films noirs coréens, ce n’est pas un film tendre et contrairement aux films américains, personne n’est «épargné». Je trouve ça intéressant comme dynamique, on ne sait jamais quel personnage va y passer (enfants y compris).

Les scènes d’action sont bien réalisées. C’est violent et expéditif avec bien du sang. Ça ne tombe dans les films d’arts martiaux chinois qui font parfois trop artistique selon moi (comme dans Crouching Tiger Hidden Dragon et House of the Flying Daggers). J’ai jamais vraiment accroché là-dessus.

La langue coréenne est marqué par différentes intonations ce qui rend les dialogues encore plus vivants et intéressants à écouter. C’est une belle langue, douce, contrairement au chinois qui est quand même plus désagréable à écouter dans les films.

4.5/5 : à voir absolument

Allez-y avec vos recommandations et commentaires.


Dernière édition par MetalCréa le Mer 3 Aoû - 15:40 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Sid



Inscrit le: 30 Juil 2011
Messages: 177

MessagePosté le: Mar 2 Aoû - 13:06 (2011)    Sujet du message: L'Orient en cinéma... Répondre en citant

Moi j'ai enfin vu les 4 Sasori (enfin, La Femme Scorpion) avec Meiko Kaji dedans. Il m'en manquait deux que je ne trouvais pas en DVD, merci Arte!



Les 4 films (et les autres films suivants) mettent en scène les nombreuses incarcérations et évasions de Nami Matsushima, surnommée Sasori par ses co-détenues, une meurtrière cruelle et obscure. Chaque film raconte une histoire différente tournant autour d'elle, mais en règle générale il s'agit de films de prisons féminines, niveau série B seventies avec une esthétique qui lui est donc propre.
Les trois premiers sont ceux que je préfère puisque réalisés par Shunya Ito, qui laisse sa patte principalement au niveau de la photo, que j'ai rarement vue aussi soignée dans le cinéma! Abus de plans fixes (la steady cam n'existait pas encore je crois), travail des couleurs et des plans, magnifié par le regard furieux de l'actrice principale (qui joue sans doute le rôle principal ayant le moins de répliques de toute l'histoire du cinéma!), en bref ces films sont un vrai plaisir pour les yeux selon moi, avec en plus le grain très fort de la bonne vieille pellicule!
Les scénarios sont dignes de la série B. Pervers, violent, cintré, malsain, avec des scènes érotico-lesbienness ou psychédéliques.



Le quatrième film n'a plus Ito à la réalisation ce qui m'a semblé assez dommageable, le film prenant un tournant vers une action un peu plus nerveuse avec un rythme plus soutenu, non plus ce qui caractérisait pourtant ces films, une ambiance pesante, un rythme lent et un budget pas au top du tout!
Mais si vous aimez les femmes bien burnées, Meiko Kaji est une icône du genre.
Les autres Sasori n'ont plus Meiko Kaji, je verrai un jour la suite mais très honnêtement, vu la nouvelle actrice je suis middle chaud! :F



A savoir que les deux Kill Bill de Tarantino se sont fortement inspirés de la discographie et de la filmographique de Kaji (puisqu'elle est aussi chanteuse d'Enka, le thème des Sasori est le thème du générique final de Kill Bill!) puisqu'il a volé jusqu'aux plans par exemple un autre film de série B de vengeance d'une femme avec Kaji, Lady Snowblood (qui est une adaptation cinématographique d'un manga)
Je préviens tout de même qu'il s'agit des années 70, on échappe donc pas, surtout au Japon, à un certain kitsch qu'il faut prendre en dérision et avec clémence pour apprécier pleinement le film.

Le trailer du premier film?
Revenir en haut
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 15 226

MessagePosté le: Mar 2 Aoû - 19:10 (2011)    Sujet du message: L'Orient en cinéma... Répondre en citant

J'en ai pas vu tant que ça, en général je devais attendre qu'ils passent des films sur arte sinon en dehors de ça j'avais quasiment aucune occasion d'en voir. (maintenant avec le net je pourrais mais je suis un gros flemmard qui passe son temps à créer des forums stupides plutôt que de maker voir des films)
Revenir en haut
Anonyme
Vétéran


Inscrit le: 30 Juil 2011
Messages: 1 028

MessagePosté le: Mar 2 Aoû - 23:50 (2011)    Sujet du message: L'Orient en cinéma... Répondre en citant

Chikan hatsujō on'na 4 ~ manatsu no mizugi bijo gentei Ver.~

CENSUREMAN: Tu hérites d'un avertissement marron-basané.

Synopsis :
Une étudiante rentre tranquillement chez elle en train quand elle se fait agresser sexuellement par les autres passagers.

Appréciation générale :
Habituellement les viols c'est pas trop mon trip mais la fille a l'air d'aimer ça, elle en redemande même, donc ça va.
Les plus :
+ La fille est plutôt jolie
+ Bluffant de réalisme
Les moins :
- C'est censuré
- Y'a pas la position de la cowgirl
La note : 7/10 Bon


Dernière édition par Anonyme le Mer 3 Aoû - 00:00 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Azaki



Inscrit le: 26 Juil 2011
Messages: 150

MessagePosté le: Mar 2 Aoû - 23:56 (2011)    Sujet du message: L'Orient en cinéma... Répondre en citant

Ils vendent des pr0n censurés ?! xDD
Revenir en haut
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 15 226

MessagePosté le: Mar 11 Oct - 20:00 (2011)    Sujet du message: L'Orient en cinéma... Répondre en citant

Voilà, un film que j'ai vu sur des courageux citoyens qui luttent contre des grosses créatures volantes et agressives venues d'un autre monde.

Bon d'accord, je fais mon Saturnome avec mes films chiants, et c'est en fait un film vietnamien de 1979 sur la guerre du Vietnam, appelé Cánh đồng hoang. C'est plutôt une tranche de vie d'une famille vivant sous les passages meurtriers des hélicos US, il y a beaucoup de scènes de vie quotidienne genre osef. Le son est horrible, on a l'impression que ça a été enregistré avec mon micro, les voix on a l'impression d'entendre le guichet à la Poste dans le sketch de l'autre trucmuch-boom, les musiques elles varient d'un seul coup de volume ou de qualité en changeant de plan, c'est à se demander s'ils ont pas mis le tourne-disque dans un coin de la scène.
Les américains sont joués par des vietnamiens avec des tronches ayant plus ou moins des traits plus occidentaux que les autres, c'est assez marrant. Ils se foutent bien de leur gueule d'ailleurs, avec par exemple une scène où la troupe sort en trombe de l'hélico et remonte aussi sec parce qu'ils ont vu un serpent.
Mais normalement vous ne serez pas trop poursuivis par la CIA après avoir vu cet extrait, car à la fin la femme, qui vient de perdre son mari+enfant se dirige vers l'hélico américain crashé pour se venger, mais renonce en voyant la photo de famille du pilote. Donc c'est assez soft et vous serez juste un peu fichés par Interpol pendant quelques jours.



Car oui, évidemment il y a un pseudo-embargo sur ce genre de films, les américains préfèrent qu'on voit leurs versions. Avant même d'être vus, ils sont bien sûr systématiquement taxés de propagande par les rares commentaires anglophones qu'on peut trouver sur le net, mais en fait pas mal de ces films se basent sur des reconstitutions un peu plus minutieuses que ce qu'on peut voir dans le grand cirque hollywoodien. Bizarrement on ne parle jamais de propagande pour les films US qui pourtant, même pour les plus sérieux/profond/reconnus (qu'on oppose aux Chuck Norris/Rambo II et cie), cumulent les aberrations historiques (en plus du parti pris américain=humain / viet=à peine humanisé, limite bestiole alien) qui doivent faire retourner dans leurs tombes les millions de vietnamiens morts pendant cette guerre 40 fois par jour. Comme dirait benben, si on branchait une dynamo sur toutes ces tombes (si tombes ils ont eu la chance d'avoir, parce que bon), on aurait de quoi alimenter toute la planète en électricité pour 15 000 ans.

Sinon j'ai aussi vu d'autres films nord-vietnamiens sur cette guerre, bon en fait il y en a pas tant que ça. J'avais fait un mémoire sur le sujet à la fac mais j'étais loin d'avoir accès à tout ces trucs lol. Il y a aussi eu des films tournés pendant la guerre, mais ils se faisaient bombarder au napalm pendant le tournage lulz.
Ils sont donc, comme j'avais commencé à l"expliquer, très difficiles d'accès, aussi bien au sens figuré qu'au sens propre. Déjà, impossible de trouver des versions sous-titrées, tout en raw et je parle pas encore vietnamien donc voilà (j'ai bien une copine aux origines vietnamiennes mais bon). On peut peut-être les trouver en sous-titré en torrent ou dans les archives d'une vieille bibliothèque universitaire du fond de mon trou du cul mais c'est tout. Quand on cherche sur google, quasiment tous les pages en résultat sont en vietnamien. M'enfin si vous préférez vous pouvez continuer à regarder vos Kill Bill pourri et vos Transformers.



À part ça, je me suis aussi fait une mise à jour des films d'épouvante, asiatiques ou pas. Mon but était de trouver des plans impressionnants, se rapprochant des visions qu'on peut avoir dans ses cauchemars les plus traumatisants, genre voir comment ils arrivent à retranscrire ça avec les moyens actuels. J'ai été assez déçu. Je sais pas moi, donnez-moi quelques millions et quelques bons spécialistes en effets spéciaux, je vous fait un truc 1000 fois plus efficace que toutes ces bouses cumulées, à base de terreurs nocturnes et d'hallu super flippantes, les clichés en moins. Enfin je suis méchant, il y en a qui s'en sortent bien à ce niveau, genre le Ringu de 1998, ou Rec le film espagnol de 2007 (dans un genre plus euh, bousculé).
D'autres avaient du potentiel, genre le court-métrage Rattle-rattle dans le film compilation Kowai Onna. Il y a certains plans réussis, mais ils sont un peu noyés dans pas mal de plans à effets toshop un poil bidons irrelevant. Kairo, malgré son rythme soporifique, réussit certaines bonnes représentations spectrales, mais le flou c'est le mal c'est bien connu. Shutter, film coréen cette fois-ci reste presque correct bien que pour l'approfondissement du thème de la photo Ringu arrive à le battre à plate couture en une scène alors que ce n'est pas son sujet principal. Dark Water et The Eye que j'ai vu il y a quelques temps, il me semble qu'ils étaient passables. Mais seulement passables. Ju-on (le premier de 2003) ça va aussi, ça dépend des scènes, ou même de la seconde de la scène, genre quand on voit la tête du ghost apparaître du coin du mur c'est un plan efficace, mais ce qu'il y a avant ou après, ça l'est moins. Le film britannique The Descent a aussi quelques plans réussis, mais une fois encore ça se limite un peu à ça. Le reste de ce que j'ai vu, je les ai pas notés, vraiment que peu d'intérêt généralement. À ce niveau-là, je veux dire. après ça peut être super travaillé à d'autres niveaux (ambiance creepy, scénario, actrice super bonne..) mais ça sort de mon objectif premier.

Enfin, après ça dépend des gens, certaines visions ont plus d'impact selon les personnes, selon les cauchemars qui les ont marqués quand ils étaient gosses tout ça. Enfin j'imagine. Moi perso la vidéo kitu de Ringu j'aime bien (oui je parle de truc que j'aime bien voir, ça me fait pas trop flipper en vrai, c'est pas le but de mes visionnages non en fait je chie trop dans mon froc, ouiiinn), ces visions via un aspect vidéo vieillot etoo, ça fait plus authentique, je trouve ça mieux que des effets spéciaux en plastique qui sentent bon le photoshopage. Bref ça dépend des gens.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:39 (2017)    Sujet du message: L'Orient en cinéma...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FAMAS Index du Forum -> Section Repos -> Atelier culturel Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com