FAMAS Index du Forum

FAMAS
Faction armée des makers assoiffés de sang

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Topic des rêves & cauchemars
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FAMAS Index du Forum -> Section Repos -> Réfectoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 915

MessagePosté le: Ven 16 Jan - 20:06 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Cauchemar de Nemau :
"J'ai rêvé que j'ouvrais RM, que je commençais à maker et... aaah quel cauchemar horrible, heureusement que je me suis réveillé." :porte

Comme annoncé, je reposte donc les rêves que j'ai pu raconter auparavant sur le Famas histoire de pouvoir les retrouver même si personne va les lire :m~ :

sriden a écrit:
Si vous voulez tout savoir, j'ai dû déjà le raconter mais cette séquence [PS : première map de La 7e porte] est tirée d'un rêve assez réaliste que j'avais fait :
Je me réveille sur un toit, il pleut, je sais pas comment j'ai atterri là. Je descends jusque dans la rue, je suis dans une ville que je connais pas, loin de chez moi, je me sens pas bien, les gens me regardent bizarrement, et à un moment je passe devant une vitrine, devinant mon reflet du coin de l'oeil et je me dis en continuant à avancer qu'il y a un truc qui cloche. Je fais marche arrière pour regarder mon reflet dans la vitrine, et je vois que je suis plein de sang. En touchant le derrière de ma tête, je sens qu'il me manque un bout au crâne, comme un gros trou. D'un coup je me dis "woh, je suis vraiment beaucoup plus mal que je pensais (haha), et je commence à tituber.

Je veux rentrer chez moi, et pour ça je m'accroche à l'arrière d'un camion et je fais tout le trajet comme ça sur l'autoroute en saignant (mais c'était parfaitement logique comme solution dans mon rêve :F ).
Après soins à l'hôpital, je discute avec le médecin, mes parents sont là, il me dit que je suis victime de pertes de connaissance chronique ou un truc du genre, qu'il ne saurait me dire ce que c'est exactement.

Quelques temps plus tard, je trouve un nouveau boulot, alors à la pause déjeuner je m'installe au milieu de leur cantine avec mon plateau (pub subliminale pour restauratec tkt), et là je mange ma paella je vois à une autre table un gars en bleu de travail avec les cheveux longs. "Avygeil !" m'écriai-je Il ressemble à un ami d'enfance que j'ai pas vu depuis l'école, mais je suis persuadé que c'est lui.
Je vais le voir, je lui demande des trucs du genre "on se connaîtrait pas d'avant ?" etc, mais il me réponds quelque chose genre "t'as un sacré culot de... blabla".
Il s'énerve tout seul, je comprends pas de quoi il veut parler, ce que j'ai pu lui faire, il veut s'en prendre à moi, les gens autour le retiennent et ça devient un sacré bordel, puis je m'évanouis.

Plus tard, je me réveille chez mes parents, ils sont pas là. Et je trouve (je ne sais plus trop comment) une trappe sekraite sous leur tapis, tapis que j'ai toujours connu mais je savais pas qu'il y avait ça en-dessous (c'est complètement con puisqu'en vrai mes vieux ont toujours été en appartement, mais bref). La trappe mène à un escalier, je le prends, et j'arrive dans une pièce blanche genre clinique, avec dans le mur à droite un... euh... scanner, enfin un orifice en tube où on fout quelqu'un dedans pour passer un scanner quoi (j'ai dû voir ça dans un film parce que les scanners que j'ai vus en vrai, ils étaient pas encastrés dans les murs lulz).

Et mes parents sont là, ils m'attendaient. Puis ma mère me dit qu'en fait je suis condamné, que je vais bientôt mourir, et qu'ils comptent me foutre dans le tube je ne sais plus trop pourquoi. Il me reste une semaine à vivre.
Le rêve est tellement réaliste que je m'imagine ce que je pourrais faire avant de mourir et tout, et puis à force de cogiter, je me réveille pour de vrai. Il m'a fallu un bon moment avant que je sois sûr que c'était bien qu'un rêve et que j'allais pas bientôt crever.
Soulagé, aux anges, bref ça fait comprendre des trucs.. vraiment un rêve génial. :rth


 


Dernière édition par sriden le Ven 16 Jan - 20:14 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Nemau
Vétéran


Inscrit le: 29 Juin 2012
Messages: 6 065

MessagePosté le: Ven 16 Jan - 20:13 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

T'es pas drôle ! xD

Revenir en haut
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 915

MessagePosté le: Ven 16 Jan - 20:19 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

:F
Suivant :
sriden a écrit:
J'ai fait un cauchemar génial cette nuit. :link Ça vous ai déjà arrivé dans un rêve d’enchevêtrer la vue à la 1ere personne et celle à la 3e personne ? Genre à un moment, l'autre avec qui on est prend un chemin différent, et finalement on le suit à la 3 personne, mais sans que nous-même soyons là ? :fgr

Je me rappelle que de la fin, c'est con.. il me semblait que le reste du rêve était cool aussi. En tout cas, je me rappelle juste que tout du long moi et une copine on a enquêté pour trouver quelqu'un, une petite fille, mais c'était dangereux parce que si on la touchait on trouvait la mort. Je me souviens qu'on est passé par des décors genre une vieille grange, un marché aux puces dans un hangar, et même un nouvel endroit où j'avais commencé un nouveau boulot (ça revient souvent dans mes rêves ça on se demande pourquoi, je suis nouvellement employé quelque part et y'a des pressions et tout... une fois c'était dans un phare noir et j'y découvrais un ascenseur secret lol), bref là mon lieu de travail c'est genre décor de l'Étoile noire, trop cool. :link
Mais bon, je me rappelle plus trop ce qui s'y passe donc je passe au décor final, c'est une école primaire, on entre tous les deux là-dedans, on discute avec un prof au milieu de sa classe alors qu'il y a tous les élèves, sauf que là il fait nuit et la lumière est tamisée / éclairée à la bougie.

Ma copine décide de partir investiguer les classes d'un certain étage, je sais plus si de mon côté j'étais supposé aller faire pareil à un autre étage, mais à partir de là ça passe au point de vue à la 3e personne, on suit la fille, enfin c'est très bizarre. (non c'est pas une feinte pour cacher le fait d'avoir été dans la peau d'une fille dans mon rêve :lv , ça arrivera qu'à la toute fin ça, pour l'instant c'était vraiment en la suivant à la 3e personne comme dans un jeu, ça a le mérite de rendre certains passages de la suite plus impressionnants)
Les classes sont comme celles où j'avais cours quand j'étais en primaire, à chaque fois il y a une porte au fond de la classe qui mène à la salle de classe de derrière. (si on imagine un plan avec le bureau du prof en haut et la porte principale à droite, la porte de fond de classe est en bas à gauche)
La fille (enfin, jeune femme adulte quoi) commence donc par la première classe, les élèves et le prof sont là alors qu'il fait nuit et que la lumière est tamisée. Elle demande aux gens présents des infos sur la petite fille qu'on cherche depuis le début (on sait maintenant que c'est ici dans cette école), les gosses lui racontent je-ne-sais-quoi qui lui indiquera la salle de classe d'à côté, elle prend la porte du fond pour y aller, et puis pareil on lui indique la salle de classe suivante, et ainsi de suite.

Après, les choses s'accélèrent, je pense que dans mon rêve j'avais envie de bâcler tout ça et de passer directement au résultat final, donc ça commence à zapper les passages dans chaque classe et en montrant uniquement l'ouverture de chaque porte de plus en plus vite, puis ensuite les salles de classes évoluent peu à peu en petites pièces sombres, pas plus grandes que des toilettes, avec en face la porte et la petite partie de mur autour qui sont en miroir, et le tout dans le noir, la fille portant une lampe de poche ou un truc comme ça.. mon point de vue est un peu au-dessus, de 3 quart vu de derrière enfin c'est toujours aussi bizarre, et toutes les pièces suivantes sont comme ça à l'infini, on abrège de plus en plus et les séances d'ouverture de ces portes s'enchaînent de plus en plus vite.
Et au fur et à mesure, on voit le reflet de la fille dans chaque miroir qui devient de plus en plus jeune, jusqu'à devenir une enfant, ça enchaîne les clichés de ces ouvertures de porte tellement rapidement à la fin qu'on voit son reflet rajeunir à vue d'oeil, alors qu'en face la fille en vrai ne change pas, c'était assez impressionnant.

Puis à un moment, on se rend compte que la petite fille qu'on cherche depuis le début en fait c'est elle, dans le miroir. Au moment où on s'en rend compte, la prochaine pièce dans laquelle on entre est différente. La succession rapide d'ouvertures de portes cesse et on entre lentement. La pièce est plus grande, la seule lumière provient de la pièce d'où on vient derrière, qui laisse une longue traînée de lumière tamisée devant nous. On aperçoit au fond, une dizaine de mètres plus loin une armoire fermée avec de grands miroirs dessus, on devine la petite fille au loin dans le reflet mais la vue est obstruée par un meuble quelconque se trouvant sur notre chemin et collé contre le mur de droite.
La pièce est plus grande mais hormis la traînée de lumière devant nous, toute la partie gauche de la pièce (une autre salle de classe ?) est plongée dans l'obscurité (est-elle remplie d'élèves restés dans l'obscurité ?)
À ce moment-là je rejoins le point de vue de la femme adulte, c'est de la 1ere personne (donc oui en fait je dois être une tarlouze), on s'approche lentement du miroir, avec ce reflet dont on sait que ce n'est pas le notre, et on se souvient que la petite fille qu'on cherchait depuis le début pourrait tuer au simple contact.. qu'est-ce qu'il se passe alors si on touche le miroir ?

Je m'approche du miroir, je la vois clairement (mais bizarrement elle regarde pas dans ma direction, je crois que le fait d'être à la 1ere personne tout ça, c'était encore un peu flou), et là je touche le miroir et j'ai un flash du visage de la fille devant moi, vieille et mourante, avec un regard terrifiant, c'était le signe de ma mort... je me réveille.

Après m'être levé tout à l'heure, J'ai essayé de me rappeler ce qu'il s'était exactement passé avant l'épisode de l'école primaire, il me semble qu'il y avait plein de trucs sympas aussi.. mais à part les décors, impossible de me rappeler des détails. Du coup je viens le poster là au cas où, et dans une heure en relisant je me dirai qu'en fin de compte c'est complètement nul. zulu


(le premier qui sort que le phare noir, c'est parce que je rêve de BIT2NOUAR, je le ban') :porte

 
Revenir en haut
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 915

MessagePosté le: Ven 16 Jan - 20:39 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

Suivants :
sriden a écrit:
D'ailleurs ça vous le fait pas à vous, d'avoir le son de votre réveil qui est tout le temps adapté à un truc dans votre rêve ?

Sachant que j'ai rarement de nuit complète (donc jamais foutu de finir un rêve naturellement) et que je mets le réveil sur répétition, il faut toujours que mes rêves transforment le bruit du réveil en autre chose, genre si je suis en train d'infiltrer un endroit en douce c'est la caméra qui me repère et qui sonne l'alarme. Du coup au lieu de me lever pour éteindre le réveil, je passe trois plombes dans mon rêve à chercher une solution. (et après y'a le voisin qui tape au mur "c'est pas bientôt fini ce putain de réveil ?")
Ou alors si je suis en train de parler à un mec, c'est lui qui se met à sonner dedans son corps, genre il a avalé son portable lulz ou c'est un cyborg en fait zomg.

Si c'est pas votre cas, c'est que vous faites des bonnes nuits bien complètes à chaque fois et que donc vous êtes inintéressants. :porte



sriden a écrit:
J'ai encore fait un rêve réaliste cette nuit, vous savez le genre où quand on se réveille on met un petit temps à se rendre compte qu'en fait c'était pas pour de vrai et qu'on peut continuer notre vie tranquillement. Mais cette fois il y avait de l'action genre John woo etoo (voire même un peu comique a-posteriori), donc je l'écris ici. :m~

J'étais à une soirée (je suis souvent avec plein de gens dans mes rêves zulu ) dans une sorte de galerie genre musée un peu. Je discute avec des gens qui me disent qu'il y a eu un massacre de plein de personnes ici il y a quelques années. Ensuite j'y retrouve une ancienne copine avec qui je discute. Tout du long elle fait des remarques obscures sur un certain épisode de notre passé mais qui me dit rien du tout. Au bout d'un moment quand elle commence à être plus explicite, ça me revient et je revis tout cet épisode de ma life que j'avais complètement effacé de ma mémoire : On avait été dans cette galerie ensemble autrefois, et elle s'était mise à forcer une vitrine pour voler des objets précieux qu'il y avait à l'intérieur.

Donc je continue mon rêve en (re?)vivant cette séquence du passé : En fait, quand elle commence à voler des trucs, je suis surpris parce que j'étais pas au courant de son plan (ni qu'elle se livrait à ce genre d'activités) mais je la laisse finir. En attendant je regarde dans son sac de sport par curiosité, et il y a tout un attirail de cambriolage et des armes.
C'est au moment où j'étudie un de ses fusils à pompe qu'un garde arrive et s'apprête à tirer à vue sur elle, alors je le dégomme avec le fusil (pourtant j'ai pas vu de film/jeux d'action ces derniers jours, donc c'est même pas ça qui influence mon rêve). Et ensuite il y a plein d'autres gardes / flics qui débarquent, et alors que moi et elle on est à terre l'un blotti contre l'autre (hmmm), je suis obligé de tous les descendre et ils sortent de partout, ça n'en finit plus.
Il y a même des gars qui sortent de trappes situées au sol juste devant nous et que je dois abattre à bout portant, je me souviens de la sensation réaliste de recevoir des giclées de sang à la gueule, au point qu'après quand je parlais il y a le sang qui me gênait dans la bouche etou (j'ai même pensé au sida lulz).

Quand on a une ouverture, elle se lève et elle me tire vers la sortie où une voiture nous attend. Elle connaissait les gens dans la voiture et pendant qu'on quitte les lieux elle me raconte que voilà en fait c'est ça son activité principale, qu'elle voulait pas me le dire jusque là, mais qu'en fin de compte je me démerdais pas mal dans le domaine, donc je pouvais peut-être les aider.

Elle me dit qu'elle a un frère qui est injustement enfermé dans un asile et qu'elle a besoin de faire une action musclée là-bas pour le libérer. Je me retrouve donc devant la porte de cellule de son frère, à descendre tous les gardes qui débarquent aux alentours, pendant qu'elle bidouille le code sur le boitier sur le côté de la porte. Il y a un trou sur la porte où son frère passe tout d'un coup son oeil, et c'est un oeil limite monstrueux et il a l'air salement vénèr. Quand elle arrive enfin à ouvrir, je me casse parce que j'ai peur qu'il me saute dessus. Je tourne au coin du couloir et là je tombe sur lui qui sort d'une porte (genre une autre porte de la même cellule mais sur un autre côté) et c'est une sorte de cadavre rampant parterre avec des membres amputés et fermés par des grosses épingles à nourrice façon ericsson, enfin bref c'est dégueu. Et là je me réveille.


:fgr
Revenir en haut
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 915

MessagePosté le: Ven 16 Jan - 20:47 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

Suivant :
Citation:
Cette nuit, j'ai rêvé que j'étais dans un centre commercial et que je me faisais accoster par Woody Allen. Alors je lui dit en anglais "ah, vous êtes Woody Allen". Il me fait "oui oui" et il essaie de m'expliquer un truc avec des gestes et quelques mots de français qu'il maîtrise pas du tout.
Il me montre des bouteilles de coca-cola, il en ouvre une comme ça sous mon nez juste pour me faire comprendre je-ne-sais-quoi, et il a l'air de me demander comment on appelle ça en français. Alors je lui dis "bouteille". Ça a l'air de le surprendre, puis il m'emmène dans une sorte de petite épicerie qu'il y a plus loin dans le centre commercial, genre probablement pour l'aider à acheter ses trucs là-dedans parce qu'il a des problèmes de compréhension avec l'épicier qui parle français.
Sur le chemin, il me tend la bouteille de coca qu'il avait précédemment ouverte, et il m'invite à boire dedans pendant le trajet si je voulais. Donc je m'exécute, et je lui parle en anglais mais il s'en fout, il continue d'essayer de s'exprimer pauvrement en français dans un imbroglio d'hésitations et de bafouillages incompréhensibles.

Arrivé à l'épicerie, il se repositionne à la caisse et commence à compter les pièces de monnaie qu'il a déversées sur le comptoir à partir d'une sorte de tirelire en forme de théière en métal, avec l'épicier qui l'attend. Et je vois qu'il a tout un tas de merdes, enfin d'articles qu'il avait déposés là, sur le comptoir. C'est un peu le bordel tout du long avec tout le monde qui parle en même temps. Moi je reste sur le côté et je pose ma bouteille de coca entamée dans un coin. L'épicier me fait remarquer qu'il faut payer aussi cette bouteille. Alors comme Woody Allen s'empêtre dans son comptage de monnaie pendant des plombes et que l'épicier commence à insister, je sors mon porte-monnaie et je vide le tas de pièces sur le comptoir pour voir ce que j'ai, histoire de juste payer cette bouteille vite-fait.

Là, je suis perturbé par je-sais-plus-trop-quoi, probablement Woody Allen qui me redemande encore comment on dit un truc, et peu de temps après je découvre que l'épicier a pendant ce temps pris mes pièces et les a assemblées (et mélangées) avec celles que Woody Allen lui avait déjà données. Et il commence à compter le tout pour voir si ça faisait euh.. le compte.
Donc je m'énerve, en plus j'avais aucune idée du total de l'argent que j'avais déversé sur le comptoir de mon porte-monnnaie à la base, donc bonjour pour lui demander de me rendre la part qui était à moi. Mais il y a une solution, si Woody Allen sait combien il avait dans sa tirelire en arrivant (sachant qu'il avait tout confié à l'épicier), je pouvais calculer la différence. Donc, énervé et voulant en finir, je commence à leur dire stop, que tout le monde ferme sa gueule et que personne ne sorte tant qu'on a pas résolu mon problème, et je me mets à violenter un peu Woody Allen pour savoir le total de sa putain de tirelire. (ouais, moi je suis comme ça dans mes rêves :porte )


Je le prends par le col et il commence à flipper de se prendre une avoine, mais paniqué il m'indique une somme précise. Alors je le crois pas et je lui demande comment il le sait, et là il me montre des gribouillis sur sa théière à la con où c'était marqué au feutre le total de son contenu dans un méli-mélo de ratures. (ça faisait 28 francs virgule quelque chose.. ouais c'est en franc, c'est mon rêve et j'ai grandi avec les francs donc voilà)

Quand je vois tout le bordel d'articles qu'il avait déposé sur le comptoir, je me dis que ses 28 et quelques ça lui fait largement pas assez d'argent pour payer ses conneries, alors je commence à le re-secouer par le col en le suspectant d'avoir été me rencontrer exprès pour m'utiliser, pour me faire payer la majeure partie de ses trucs de merde.
Là il se débat et je continue à le secouer, quand l'épicier, qui me tapait sur l'épaule depuis un moment mais je croyais que c'était juste pour me persuader d'arrêter, me montre le ticket de caisse qui indique le montant total à payer, qui n'est que de 5 francs.

Du coup, j'essaie de mettre tout à plat et je demande qu'on résume clairement la situation tous ensemble. Je prends l'épicier par la cravate et je lui explique que je me souviens avoir vu clairement des pièces de 5 francs dans tout l'amas de pièces que Woody Allen avait déversé sur le comptoir au début. Donc comment ça se fait que toi l'épicier tu prends la tête à Woody Allen depuis tout ce temps alors qu'il y avait déjà au moins une pièce de 5 francs dans ce qu'il t'a tendu dès le début, HEIN ?§

Bref, je m'apprête à péter la gueule à l'épicier, et là Woody Allen me dit soudainement que c'était une caméra cachée (lol). Je demande d'office si l'épicier était aussi dans le coup (parce que je m'apprêtais un peu à le taper quand même). Il me répond que oui, je regarde l'épicier qui me fait un grand sourire forcé à hurler de rire. Je poursuis mon interrogatoire (jusqu'à être sûr que c'est pas une feinte et que je peux vraiment lâcher l'épicier en toute quiétude), en demandant où sont les caméras, et là effectivement il y a des vrais caméra-men qui débarquent avec des grosse caméras pros et tout. Et là je me réveille. zulu

Donc la question est, cela veut-il dire qu'au fond de moi je suis antisémite ? :porte


 
Revenir en haut
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 915

MessagePosté le: Ven 16 Jan - 20:51 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

Suivant :
Citation:
Cette nuit j'ai rêvé qu'en me baladant à pied dans la rue, je passais sur un trottoir entre les tables à l'extérieur d'un bistrot, et c'était bourré de monde, enfin plein de jeunes cons qui faisaient la fête ou je sais pas quoi.
Alors je les entends en train de parier qu'ils arriveraient à conduire leur bagnole décapotable en étant assis sur le "dossier" du siège, et en contrôlant le volant avec les pieds (pendant que l'autre passager appuierait sur les pédales).
Je continue mon chemin parce que je veux pas entendre d'avantage de leurs conneries. Et plus loin dans une ruelle, je vois une petite fille sur un vélo qui me dépasse. Suivie de la bagnole des blaireaux d'avant, en train de brailler comme des neuneus et avec effectivement un qui est assis sur le dossier du siège et qui essaie de contrôler le volant avec ses pieds, et un autre qui appuie sur les pédales en allant à fond la caisse.
Et il y a la petite fille en vélo juste devant, qu'ils vont sûrement renverser comme des connards. Donc comme je suis sur la gauche par rapport à la voiture, je me dis que quand ils seront pile à ma hauteur je vais donner un grand coup de pied dans leur volant, pour les faire déraper à droite et s'encastrer dans le mur comme les gros cons qu'ils sont.

Alors il faut savoir que jusque là, par-dessus mes fringues j'avais une grande serviette de bain que je m'étais foutue sur la tête et serrée plus bas par un sac à dos, histoire de faire style parce que précédemment dans mon rêve j'avais été à la piscine. Donc j'enlève ma serviette d'un coup, et je décide de l'agiter devant eux comme un torero pour les faire se rapprocher de moi.
Donc je le fais, ces cons croient que c'est parce que je prends part à leur trip donc ils sont tout contents. Et effectivement ils foncent en direction de la serviette comme des dératés. J'écarte la serviette au dernier moment d'un grand mouvement de toréador donc, et là je balance un grand coup de pied en direction du volant pour les faire valser mais je rate, mon pied part dans le vide et la bagnole continue son chemin. Et ils finissent par écraser la gamine en vélo quelques mètres plus loin (ce que le rêve a décidé de montrer avec un réalisme assez cru).


Du coup, culpabilité, parce que c'est moi qui ai chauffé ces connards avec ma serviette. Peut-être que la fille m'a vu le faire et me prend encore plus pour un connard que les autres. Bref, je fonce vers l'endroit de l'accident. Pour d'obscures raisons il ne reste plus qu'une carcasse fumante de la bagnole et les chauffards ont disparu. La petite fille est vautrée au milieu de la carcasse de voiture, en sang. Elle ne réagit pas quand je l'appelle ou quand je lui secoue le bras, elle semble morte. J'appelle le 15 (j'avais conscience qu'il fallait arrêter d'appeler tout le temps le 18 dans ce genre de situation dans mon rêve, il faut le faire), et la femme à l'autre bout du fil me demande le nom de la rue. Je fais quelques mètres pour aller voir la plaque avec le nom de rue, mais elle est illisible.

Je fonce alors dans un petit commerce qui se trouve dans le coin mais pas de commerçant en vue à l'intérieur, et je suis obligé de me perdre dans les rayons du magasin (qui devient soudainement gigantesque) pendant que j'ai toujours le samu en ligne sur mon portable. Je trouve finalement une dame, et elle me dit que c'est la rue des 1000 je-sais-plus-quoi. Ce que je répète avec hâte à la fille du samu, mais elle me répond qu'elle connait pas, qu'il lui faut le vrai nom officiel de la rue.

S'ensuit une semie-engueulade avec la commerçante qui semble habiter là depuis très longtemps mais qui connait pas le vrai nom de la rue (mais une espèce de surnom non-officiel à la place). Je décide de revenir sur les lieux de l'accident, en essayant de retrouver mon chemin dans les rayons, et je finis par trouver une sortie. Quand je rejoins la rue, la fillette et la carcasse ont disparu, plus rien. Et je me rends compte qu'en fait c'était pas la même rue et que j'étais sûrement sorti par l'arrière du magasin (lulz).

Je monte chez mes parents qui comme par hasard habitaient pas loin de là, et je demande énergiquement à mon vieux le nom de cette putain de rue (vu qu'il connait bien toutes les rues de la ville toussa). Et là il se met à sortir sa carte de la ville à 2 à l'heure et à prendre son temps. Et en plus il comprend pas de quelle rue je veux parler. La gamine elle aurait eu le temps de se taper un tarot avec les chiens de la ruelle, à ce tarif-là.
J'essaie de retrouver la rue moi-même sur la carte, et pendant ce temps mon père est en train de se trancher un saucisson de chorizo tranquilos. Le pire c'est qu'à un moment pendant que je cherchais mon nom de rue, j'ai pris une tranche et je l'ai bouffée, donc après quand j'ai essayé d'interroger mon père précipitamment, j'avais la bouche pleine et il arrivait pas à comprendre ce que je disais lulz... enfin bref, y'en a marre des cauchemars nuls comme ça. xD


 
Revenir en haut
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 915

MessagePosté le: Ven 16 Jan - 20:53 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

Suivant (pas exactement un rêve à moi, mais bon) :

Citation:
D'ailleurs, en cherchant un truc (que j'ai pas trouvé) sur mon ordi l'autre jour, je suis tombé sur ces deux posts dont j'avais gardé les textes dans un coin. C'était Monos qui racontait un de ses rêves sur son blog de l'époque (genre vers 2009-2010 je pense), et j'avais répondu avec une interprétation pseudo-psychanalytique :

Monos a écrit:
Nuit du 4 au 5 octobre.

Cette nuit, j'ai mélangé mes rêves je crois.
École, Dormir chez un ou une ami, et Volcan.

Je ne me rappelle plus l'ordre exacte de l'enchainement de mes rêves.
Mais ce n'est pas bien grave.

Dormir chez un ou une ami.
Je me souvient de peu de chose.
J'étais dans un lit, la porte et fenêtre fermé.
Il y a deux jours, j'ai regardé le film Spirit.
J'ai l'impression qu'il y a eu une touche de surnaturel dans ce rêve.
J'ai le souvenir ou je bloquais la fenêtre.
Mais j'ai que des bribes de souvenir.

L'école.
Je devais être absent, j'ai le souvenir une camarade (Une oui mais qui ? Je ne sais pas) m'avais donnés une feuille de question. (Des devoirs ?)
Ensuite je me suis retrouvé dans la salle de classe d'un ancien prof d'imprimerie. (Mes anciennes études)

La il demanda les copies, bien sur moi j'avais rien réalisé. Et j'avais dit que j'avais pas eu les feuilles, vu que j'étais absent. La copine à toussé. Car bien sur qu'elle me les avait passé.

Bref, la il posa la 1er question du Questionnaire :

"Es facile de reprendre un code de programmation de site internet d'une autre personne ?"
Lol quoi, le prof d'imprimerie qui nous pose cette question. Rien à voir.
Bref je crois avoir répondu ça dépend du codeur. Et je crois avoir cité une personne sous le pseudo de Sylvanor.

Bref rêve à la con.

Volcano
Alors la c'est LE rêve de la nuit. L'histoire qui m'a plus.
La journée d'hier, j'ai fais pas mal de recherche sur Los Angels, la faille de Sans Andreas, les Séismes, alors j'en ai rêvé la nuit.

Je ne sais pas dans qu'elle ville ou je me situé. (LA ?) En tous ca j'avais pris le rôle de Tommy Le dans le film Volcano.

Le thème du rêve était un Volcan qui prenait naissance dans une ville et surtout SOUS une école.
Plusieurs Minis histoires aussi, car j'ai du mélanger aussi du ZOMBIE like.
Un moment je me promenais dans la rue et des gens devenaient fous et crachaient dessous. (La salive bouh)

Je me suis retrouvé devant une mairie, les gens étaient au balcon, et du ROUGE se fessait apparaître derrière la porte. (Le magma)

Je me souvient d'une scène de métro, ou le fond du tunnel était bouché et que le magma commençait à se faire voir. Chauve Qui peut ^^
Mais la ou tous deviens génial dans ce rêve, c'est quand on a sus que le volcan allait naitre sous une école maternel.

Nous voyons une séparation minime alors nous avons placé des barrières. (c'est loufoque comme si derrière la ligne, il n'y avait plus de danger, des fois les rêves ^^)

La les gens ne voulait pas sortir de l'école. Alors j'ai du allé les chercher, gueuler comme un malade,
pour les faire sortir du "périmètre" de danger. J'ai le souvenir d'avoir réussis à "sauver" pas mal de monde mais mon derniers souvenir c'est le volcan se réveillant sur l'école.
La battisse était retournés, et je crois que je me souvient d'avoir vu des gens écrasé.

Ensuite je ne sais plus. Je me suis réveille ?

Voilà pour ce rêve.


sriden a écrit:
 
Le fait de bloquer la fenêtre représente le refus de ton sur-moi d'accepter la dure réalité du monde. La fenêtre représente également le système d'exploitation Windows que tu utilises actuellement, mais ton inconscient désirerait se tourner vers Mac ou Linux. Du coup, lobotomisé par la propagande Windows à coups d'images subliminales, tu veux repousser les concurrents qui frappent à la porte de tes désirs profonds et que ton inconscient aimerait voir entrer dans ta vie.
C'est donc une lutte entre ta conscience influencée par Windows et ton inconscience incontrôlable qui aimerait s'en détacher...
Ou alors t'avais simplement envie de pisser pendant que tu pionçais, et la symbolique du blocage de la fenêtre signifie seulement que t'es en train de te retenir.


Le dialogue que tu as eu avec ton prof qui tourne au sentiment de culpabilité montre ton angoisse de ne pas se montrer à la hauteur vis-à-vis du monde des adultes (le prof), ce qui pourrait être révélateur de ton impuissance.
Tu essaies de faire preuve d'honnêteté avec lui, mais la fille, alias le serpent/Eve/le péché te pousse à tenter de duper le prof. Cette affiliation entre l'individu féminin et le péché montre une certaine forme de frustration sexuelle... la preuve en est avec Sylvanor, représentant l'homme pur/Adam/création divine, qui s'avère être le porteur de la réponse salvatrice qui te délivre de ta culpabilité envers le prof. Nous avons donc ici une référence claire à l'homosexualité qui se bat pour émerger de ton inconscience...
Ou alors tu as été aux chiottes en dormant, et en voyant qu'il y avait plus de papier, ton esprit a retranscrit ça dans ton rêve avec le fait que t'avais pas tes devoirs sur toi, et une fois que t'as réussi à trouver un nouveau rouleau dans la réalité, c'est devenu dans ton rêve l'amie qui te file ses propres devoirs.


Le volcan dans cette école est une symbolique claire d'une certaine forme de tendance pédophilique ("le volcan qui allait naitre sous une école maternel"), les zombies représentant les autres adultes qui s'opposent à ces tendances, et leurs attaques n'est qu'un symbole de l'énorme culpabilité qui déchire ton subconscient.
La scène devant la mairie représente d'ailleurs ta future exécution en place publique dont tu es effrayé, le ROUGE dont tu parles symbolisant bien sûr le sang qui coulera de ton corps mis-à-mal par l'opinion du peuple.
Le métro n'est qu'un refuge où tu essaies de te cacher du regard des autres, mais en vain, car même là le magma ressurgit. Et ces barrières totalement inutiles que tu placent à l'intérieur de l'école symbolisent les vaines solutions que le désespoir qui t'envahit a pu faire immerger de ton esprit affolé.
À la fin, le cauchemar se transforme en quelque chose de plus positif, puisque tu essaies de prévenir les gens et pense même les sauver de cette éruption qui n'est évidemment autre que la menace que toi-même représente, tes pulsions étant relâchées et incontrôlables. Une tentative de rédemption est donc subitement envisagée et tu commences à rechercher le pardon envers ces "autres" que tu redoutaient tant...
Ou alors ces histoires de volcan et ces tentatives de stopper son irruption ça veut seulement dire que t'avais aussi envie de chier et que t'as dû te retenir pendant que tu ronflais.

Ça fait 68€.


J'ignore si son site en question est toujours ouvert actuellement, probablement pas. :fgr


Edit : Voilà, fin des recherches, je crois que c'est tout pour ce que j'avais posté jusqu'ici sur le Famas. Maintenant je vous laisse tranquilles.
Le topic peut continuer normalement avec de nouveaux rêves (ou alors vous pouvez faire pareil en postant vos anciens). :--

 
Revenir en haut
trotter
Vétéran


Inscrit le: 26 Juil 2011
Messages: 6 872

MessagePosté le: Ven 16 Jan - 21:32 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

Citation:

Alors j'ai rêvé d'un anime.
C'est un jeune paumé, qui répond à une annonce pour un travail. Il se rend à l'entretien, dans un magnifique endroit style européen 19e. Les questions sont un peu bizarres, c'est très long ça dure jusqu'à tard dans la soirée. Il comprends plus ou moins qu'on veut le tuer/manger, ce sont des êtres surnaturels genre vampire. Il s'enfuit, quelqu'un le poursuit. Finalement il est coincé devant une jetée, avec la mer en face.

Et ya une musique orchestrale orchestrale qui se met en branle, pendant que la personne qui est employée pour le tuer s'avance lentement vers lui, tandis qu'il est paralysé (bon j'ai réussi à reproduire vaguement la mélodie) :
http://s140685957.onlinehome.fr/zic/reve.mp3

Le tueur arrive en face, le traite de débile et l'emmène boire un coup. Il le fait boire, boire, boire encore jusqu'à ce que notre héros soit ivre mort. A ce moment là il lui explique :
"Je ne pourrais te tuer qu'après que tu aies réalisé tes souhaits dans la vie."

Donc les souhaits du héros sont une femme, une maison, un gosse. Ils les marque sur un papier et signe ainsi un contrat.

Le lendemain il se réveille chez lui, la gueule de bois. Mais surprise, ya quelqu'un dans sa chambre ! C'est le tueur !
"Qu'est-ce que tu fais ici, mes parents vont t'entendre !" etc, c'est un peu comique.

Ensuite le tueur l'accompagne dans le lycée déguisé en lycéen bien sûr pour l'aider à réaliser ses rêves, l'aide pour draguer des filles etc.


L'animation était super, la musique aussi, et puis c'était rigolo. :popcorn
Je crois que l'idée de fond c'était sacrifier sa vie pour pouvoir atteindre ses rêves. En même temps assez triste de savoir qu'une fois qu'il les aura atteint il va mourir.

C'est le truc typique en te réveillant "PUTAIN C GENIALZZZ FAUT QUE JE NOTE" et après "euh, euh, ok, on va oublier".
Revenir en haut
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 915

MessagePosté le: Ven 16 Jan - 21:39 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

Il faudrait faire une version vraiment orchestrale de la musique pour qu'on se rende mieux compte. :8X
Revenir en haut
Anton_



Inscrit le: 24 Aoû 2014
Messages: 165

MessagePosté le: Sam 17 Jan - 13:41 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

Niveau rêve, ça ne m'arrive pas souvent de les noter.
Mais bon, y'en a qui sont tellements marquants qu'il est difficile de les oublier.

Citation:
ça commence dans une fabrique de robots (ref. Mother 3 dans le chapitre où l'on doit bosser dans une usine)
On ne savait pas où les robots partaient, ni pourquoi on devait les faire, et pendant que je travaillais, ma distraction m'a fait perdre la notion du temps.
Quand j'ai repris mes esprits, il n'y avait plus personne dans l'usine (ref. The Stanley Parable), il n'y avait plus aucune machine, plus aucun papier, toutes les salles étaient vides.
J'ai pu sortir de l'usine et je suis massé en mode lecture de lettre avec un message du genre "je t'attends".
De retour sur mon personnage, j'étais devant une porte très familière, et après avoir ouvert la porte (très lentement), mon père me regardait avec son regard indifférent habituel, alors que moi j'étais sur le bord de me jeter dans ses bras.
après avoir passé les 10 secondes les plus longues dans un rêve, il me dit "c'est terminé" avec un sourire amical, et je commençait à pleurer dans ses bras.

Je me suis immédiatement réveillé, en me rendant compte que j'ai vraiment chialé tel un môme de 10 ans.

Ma conscience n'a pas compris pourquoi j'étais autant attristé, était-ce de la joie, ou le désespoir ? Seul mon inconscient le sait.
Revenir en haut
Roi of the Suisse
Vétéran


Inscrit le: 27 Juil 2011
Messages: 8 147

MessagePosté le: Sam 17 Jan - 13:46 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

Il t'a appris à utiliser l'ocarina du temps avant que tu ne te réveilles ? :fgr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 915

MessagePosté le: Sam 17 Jan - 13:52 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

Et tu savais pas à quoi il faisait référence en disant "c'est terminé" ? zulu

(les balises quote c'est pas obligé, là c'était juste parce que c'était d'anciens posts recopiés)

 
Revenir en haut
Anton_



Inscrit le: 24 Aoû 2014
Messages: 165

MessagePosté le: Sam 17 Jan - 14:51 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

ça pouvait être n'importe quoi. Le boulot, la famille, les dettes, les projets RM ...
Revenir en haut
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 915

MessagePosté le: Sam 17 Jan - 16:20 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

Moi j'ai pensé qu'il disait ça genre "je vais clamser, adios partir, adieu". :fgr
Revenir en haut
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 915

MessagePosté le: Mer 28 Jan - 09:38 (2015)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars Répondre en citant

Hier j'ai cherché des photos de classe de mon école primaire sur copains-d'avant machin.
Alors du coup, cette nuit j'ai rêvé qu'on se retrouvait maintenant dans une sorte de réunion. En fait c'était surtout mes potes de collège, mais ça se passait dans la cour de mon école primaire. Et à la fin comme surprise, ils ont brandi un T-shirt géant frappé du logo du Famas qu'ils ont accroché sur un mât, qu'ils avaient cousu à la main en mon honneur. :m~ Mais le T-shirt était jaune :pwn (ils ont dû confondre avec le parti old-school de Thanos), et il y avait le logo du famas avec les flammes rouges au milieu et du texte autour.

Quand même, je m'en souvenais plus mais quand je pense qu'en CM2 on avait que deux classes donc deux profs possibles sur lequel on pouvait tomber, et que je tombe sur Ulysse 31 alors que l'autre classe avait celle-là, je me dis qu'à peu de choses près j'ai manqué de quoi éveiller ma libido bien plus tôt. :porte

 


Dernière édition par sriden le Mer 28 Jan - 13:24 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:25 (2017)    Sujet du message: Topic des rêves & cauchemars

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FAMAS Index du Forum -> Section Repos -> Réfectoire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 1 sur 8

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com