FAMAS Index du Forum

FAMAS
Faction armée des makers assoiffés de sang

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Roatseries pianistiques
Aller à la page: <  1, 2, 333, 34, 3540, 41, 42  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FAMAS Index du Forum -> Section Corvées -> Laboratoire de recherche & développement
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sriden



Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 581

MessagePosté le: Dim 15 Mar - 10:02 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revue du message précédent :

Et puis quand c'est joué IRL les bruits de casseroles en fond participent à l'ambiance. :porte
Revenir en haut
Roi of the Suisse
Vétéran


Inscrit le: 27 Juil 2011
Messages: 7 818

MessagePosté le: Dim 15 Mar - 12:47 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

sriden-style :

http://www.mediafire.com/listen/xgt7w678od5z7r0/neige+-+version+crade.mp3

Oh le beau micro pas cher :fgr


C'est déjà plus vivant, même si la qualité est zutreuse.
D'ailleurs je me rends compte que dans la version VST j'avais mis le tempo trop rapide, ce qui doit renforcer le côté brutal...

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Roi of the Suisse
Vétéran


Inscrit le: 27 Juil 2011
Messages: 7 818

MessagePosté le: Dim 15 Mar - 15:28 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

J'ai fait une vidéo avec PinacleVideoSpin, j'ai bien fait des images de la taille d'une vidéo youtube (854x480), j'ai coché dans le logiciel "garder la taille originale", il m'a sorti une vidéo de la bonne taille mais avec l'image rétrécie au centre :wtf



Ce sont des logiciels libres, mais ils font vraiment des trucs débiles ! On comprend pourquoi les logiciels payants ont toujours autant de succès :feu
Si je recadre avec Youtube, ça aura le bon format, mais la qualité de l'image sera encore plus dégueulasse :nonor

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 581

MessagePosté le: Dim 15 Mar - 17:15 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

La qualité de l'image pour tes gribouillis de solfège d'façon c'est pas trop important. :porte Oui ça me l'a déjà fait l'image rétrécie au centre, c'est chiant.
La qualité de l'enregistrement est pas si zutreuse que ça. :fgr

 
Revenir en haut
Roi of the Suisse
Vétéran


Inscrit le: 27 Juil 2011
Messages: 7 818

MessagePosté le: Lun 16 Mar - 11:20 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

Lecture commentée de mon super morceau : pour ceux qui s'intéressent à la musique et à comment c'est fait
Je commence par un accord d'octave de si dans les graves, très lourd et imposant, qui, vous l'aurez compris, représente évidemment la nuit du 27 février.
Je fais suivre dans les médiums un accord de si mineur, qui était déjà suggéré par l'accord d'octave de si dans les graves, puisque cet accord de si mineur dans les médiums est constitué des harmoniques du si grave. On note que la tierce du si mineur (ré) est une harmonique inexacte, encore plus inexacte que l'aurait été un mi bémol, donc on a quelque chose d'assez triste, ce qui finit par faire comprendre à tout le monde qu'il s'agissait bien de la nuit du 27 février.

Ensuite je recommence la même chose une seconde fois, sauf que je remplace le si du si mineur par un la ! Gros retournement de situation ! Le "la ré fa#" seul est un accord de ré Majeur, mais ici il est apposé au dessus d'un accord d'octave de si grave, ce qui fait que le ré Majeur n'est pas à considérer comme un ré Majeur, mais comme un si mineur avec une septième : le la. Bref, ce la rajouté dans un accord mineur faisant apparaître discrètement un accord Majeur adoucit immédiatement la dureté et la froideur du si mineur pur. Cependant la légère friction entre le si et le la donne un aspect éthéré et brumeux qui rappelle les tours de passe-passe harmoniques de Satie.

Je répète une seconde fois ce début de rythme de valse avec une mélodie qui fait apparaître des chromatismes (si, si bémol...) ; la deuxième fois, la fin de la mélodie possède un retard puis une accélération pour rattraper le retard, ce qui réveille l'auditeur assoupi au fond de la salle. Cette première mélodie se termine en étant soutenue non plus par un accord d'octave de si grave comme c'était le cas depuis le début du morceau, mais par un accord d'octave de la ! Ce qui permet à l'accord médium "la ré fa#" de devenir ENFIN un vrai accord de ré Majeur, et non pas un accord hybride à la fois mineur et Majeur. Ce premier accord Majeur pur du morceau apporte un éclairage et un apaisement au morceau qui jusqu'alors était froid ou brumeux.

L'image change. La mélodie reste un peu similaire : si puis un grand saut dans les aigus qui redescend, seulement ici le saut ne va plus au si supérieur, mais seulement au fa, ce qui reste un grand saut. Seulement, l'accord joué ici est "fa# si mi bémol" et la mélodie comporte un fa, ce qui engendre une friction avec le fa# (seconde mineure) mais aussi avec le si (quinte diminuée). Nous voilà donc dans un état extrêmement instable, dérangeant, mystérieux. Heureusement, à la fin de ce bout de mélodie, l'accord change et devient si bémol Majeur, ce qui résout cette terrible incertitude. Une montée chromatique (fa fa# sol sol#) vient rappeler qu'on n'est pas chez Casimir non plus, et boucler la mesure sur sa répétition et sur la suite.
Une mesure suivante vient prendre le même schéma rythmique et mélodique, mais l'harmonie est de nature différente. Je mets un la (via la mélodie) dans un accord de sol mineur, ça fait une friction avec le si bémol, et une friction moindre avec le sol. Ce n'est pas comme tout à l'heure où la friction était doublement forte, ici ça peut se considérer seulement comme un accord de neuvième, donc une friction subtile mais qui reste une harmonique naturelle relativement légitime. Ce la étranger vient reprendre ses droits tel Simba affrontant l'odieux-z-oncle Scar lorsque l'accord de soutien devient "fa la ré" c'est-à-dire ré mineur. Une nouvelle montée (non chromatique cette fois, mais sur le même schéma rythmique) vient boucler la mesure.
Ensuite j'insiste encore un peu avec cette transition du sol mineur neuvième vers le ré mineur (à vide cette fois : sans mélodie), pour que même le type pas très malin au fond de la salle comprenne.

Ensuite la mélodie, qui avait eu tendance à s'affaiblir et à se régulariser (bien que le retard-puis-accélération de fin de phrase soit devenu la nouvelle norme), va regagner en dynamisme avec un saut dans les aigus plus grand, et une brisure du rythme qui va désolidariser la mélodie des nonchalants accords porteurs. La mélodie comporte un peu plus de broderies.
Harmoniquement, on part du précédent ré mineur, arrive alors un accord étrange : "mi sol si bémol", qui considéré seul est un accord mineur à quinte diminuée, mais étant donné la grande présence de ré dans le milieu, peut être vu comme un "accord de septième mineure et quinte diminuée", qui malgré son nom affreux n'est au final qu'une septième de sensible d'un mode Majeur onirique. Bref, ça passe bien. La mélodie arrive sur "mi, mi brodé, la" et l'harmonie passe au la Majeur, ce qui apporte un certain apaisement dans le cœur des braves gens par rapport à toutes les conneries qu'on leur a fait subir juste avant.

Ce petit motif de chute par quinte brodée "mi mi la" va être transposé pour devenir "la la ré" à l'étape d'après. Cette symétrie rassure l'auditeur en lui apportant des éléments connus dans un milieu nouveau. Cependant, ce ré vient s'intercaler en plein dans l'accord de la Majeur, ce qui vient ternir le caractère brillant et joyeux de cet accord par les affres de la friction de l'opprobre nébuleuse et amphigourique des glèbes songeuses. Bref, je dis n'importe quoi.

Je repasse d'un coup en si mineur creux (si fa#), donc vous pourriez me dire qu'on ne sait pas si c'est un si mineur ou si Majeur vu qu'il est creux et qu'il manque la tierce, ce à quoi je vous répondrait "en effet". Mais cet accord creux (là où le Majeur est heureux et le mineur est triste) est sévère. Je répète le fameux "la la ré" qui depuis le temps est devenu le compagnon, que dis-je, le guide de l'auditeur, qui par le la apporte une légère friction sur le si, mais ça reste une septième donc ça va, y'a pas le feu au lac, et qui par le ré remplit l'accord creux pour vous dire que c'était bien un accord mineur finalement. Ce grand retour du si mineur, qu'on n'avait pas vu depuis le début du morceau, annonce le début de la fin des haricots.

Dans l'avant dernière mesure, on joue un peu avec ce si mineur en lui adjoignant des do dièses, mi et autre si bémol, alternant les instabilités et résolutions partielles ; c'est un peu le moment tempête de neige. Puis le si mineur pur retentit finalement dans sa forme initiale : octave grave de si et accord médium de si mineur, exactement comme le morceau a commencé. Le tempête de neige s'est arrêtée et il ne reste que la tristesse dans cette nuit noire et glaciale du 27 février. Ou peu importe, ça aurait pu être n'importe quel autre jour, par exemple le 16 août. Mais voilà.

J'espère que c'est intéressant. Si c'était pas intéressant du tout tapez 1, si c'était un peu intéressant mais pfff un peu long la flemme rhooo tapez 2.



Dernière édition par Roi of the Suisse le Mer 18 Mar - 21:46 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 581

MessagePosté le: Lun 16 Mar - 12:09 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

C'est intéressant dans le sens où on voit qu'il suffit de le formuler comme ça pour que ça paraisse génialz. :porte

 
Revenir en haut
Roi of the Suisse
Vétéran


Inscrit le: 27 Juil 2011
Messages: 7 818

MessagePosté le: Lun 16 Mar - 13:34 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

Ouais, c'est ce que je reproche au solfège en général : des termes extrêmement compliqués pour parler de choses très simples. Pourquoi ? Parce qu'on a laissé depuis le moyen-âge ces artistes entre eux dans leur consanguinité, et qu'ils ont inventé leur propre vocabulaire qui fait énormément penser au vocabulaire des alchimistes. Ils ont fait exprès de le rendre compliqué pour faire semblant de détenir un savoir incroyable magique secret ésotérique. Ésotérique c'est le mot. Le solfège est intrinsèquement ésotérique. Ce petit groupe hermétique d'alchimistes aurait dû s'ouvrir à la science, et les scientifiques auraient fait dans leur labo poussiéreux un grand courant d'air simplificateur.
Le problème est que les musiciens ne se sont pas assez intéressés aux sciences et les scientifiques ne se sont pas assez intéressés à la musique.

Franchement, on peut réduire les termes du style "accords de septième barrée à quinte diminuée sur la tierce Majeure de mes fesses" en observant qu'il n'y a que des accords de base qu'on peut combiner entre eux pour mélanger les émotions, comme on mélange des couleurs en peinture.
Par exemple "si ré fa#" est mineur (triste) on ajoute un la au bout et ça fait apparaître l'accord "ré fa# la" qui est Majeur (joyeux) du coup ça égaye un peu. C'est tout con.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Roi of the Suisse
Vétéran


Inscrit le: 27 Juil 2011
Messages: 7 818

MessagePosté le: Jeu 19 Mar - 18:33 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

Tadaaaam !!!§ :m~

http://img.xooimage.com/files110/a/4/b/la-mare-gel-e-4a6be1c.pdf

J'ai téléchargé Sibélius (le logiciel, pas le Finlandais moustachu) et j'ai fait une jôlie partition de mon plus beau morceau (selon moi, car il n'a eu un succès mitigé chez mes contemporains). Et bien ça rend beaucoup mieux quand c'est un PDF formaté que quand je gribouille avec le cul sur une feuille de papier.
Même si on ne sait pas lire la musique, c'est beau à regarder, une partition. C'est comme une belle formule mathématique en LaTeχ. C'est agréable. C'est esthétique. On pourrait l'accrocher au mur dans un cadre.

Par contre j'en ai chié : Sibélius c'est vraiment pas ergonomique du tout par rapport à NoteWorthyComposer. J'ai eu plusieurs fois envie de balancer l'ordi par la fenêtre tellement le logiciel faisant n'importe quoi et pas ce que je voulais. Dommage que NoteWorthyComposer fasse des partitions moches.
Par exemple, la clé de sol avec un petit 8 en dessous (main gauche), c'est censé se jouer une octave plus bas qu'une clé de sol normale, et bah lui non, ranafout', il me la joue comme une clé de sol normale. Et tout le monde se plaint de ces problèmes sur les forums d'utilisateurs depuis la version 5 en disant "j'espère que ce sera corrigé d'ici la version 7". Mon cul dans une bassine : j'ai la 7.5 et tout déconne royalement.

:feu :feu :feu
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 581

MessagePosté le: Jeu 19 Mar - 19:02 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

T'avais pas déjà fait des partitions sur ordi avant ? :fgr Ou alors c'était avec Noteworthytruc.
On peut l'entendre où cette piste de la mare au canard ?

 
Revenir en haut
Roi of the Suisse
Vétéran


Inscrit le: 27 Juil 2011
Messages: 7 818

MessagePosté le: Jeu 19 Mar - 19:07 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

Sur le youtube zulu c'est la n°6

Le fonctionnement de Sibelius c'est du plaçage note par note à la souris (faut dire "je veux une note de telle longueur avec un point / sans point" puis cliquer, et si tu cliques au mauvais endroit faut recommencer), alors que NWC c'est comme du traitement de texte.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 581

MessagePosté le: Jeu 19 Mar - 19:22 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

Sympa comme morceau. T'as essayé en ajoutant un fa aigu sur la dernière note ? :m~
Revenir en haut
Roi of the Suisse
Vétéran


Inscrit le: 27 Juil 2011
Messages: 7 818

MessagePosté le: Jeu 19 Mar - 22:29 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

C'est le cas sur la partition :8X
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 581

MessagePosté le: Jeu 19 Mar - 22:58 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

Ouf. :porte
Revenir en haut
Roi of the Suisse
Vétéran


Inscrit le: 27 Juil 2011
Messages: 7 818

MessagePosté le: Jeu 19 Mar - 23:07 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

Les gens en ont besoin, alors au piano je le joue systématiquement, même s'il n'était pas indiqué sur le gribouillis originel. Du coup, dans cette version PDF ultimz, je l'ai rajouté.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Roi of the Suisse
Vétéran


Inscrit le: 27 Juil 2011
Messages: 7 818

MessagePosté le: Sam 28 Mar - 22:21 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

:m~ Je pose ça ici pour le récupérer sur mon ordi portablz en semaine et en faire un mp3 pour Dastrem :

http://www.mediafire.com/download/nupxcp0jxj5cu85/complexe128 (piano177).mi…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sriden
Administrateur


Inscrit le: 22 Juil 2011
Messages: 14 581

MessagePosté le: Sam 28 Mar - 23:28 (2015)    Sujet du message: Roatseries pianistiques Répondre en citant

C'est... complexe et 128 j'écouterai demain. :--
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:39 (2017)    Sujet du message: Roatseries pianistiques

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FAMAS Index du Forum -> Section Corvées -> Laboratoire de recherche & développement Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 333, 34, 3540, 41, 42  >
Page 34 sur 42

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com